Nike, une stratégie Social Media pour les Playoffs NBA

Nike, une marque Social Media

Nike a toujours été une marque très portée sur le Social Media, et accorde une très grande importance à sa communauté. L’objectif ? Vivre le sport non pas seul chez soi, ou avec ses quelques amis, mais avec toute une communauté qui a la même passion que moi (sport, joueur, équipe,…).

Nike, en quelques chiffres Social Media c’est 4,603,141 fans sur la Page Facebook Nike, plus de 10 Pages Facebook spécialisées : Nike Football, Nike Basketball, Nike Women,…

C’est aussi : 7.368 « Like » et 753 commentaires sur la photo de Dirk Novitzky (Champion NBA 2011)  avec comme post « Champion. » :

Ceci pour Facebook, mais Nike est également présent sur Twitter : @nikestore (compte du site ecommerce de la marque) avec 106,621 followers. Il y a également des comptes officiels spécialisés par sport ou ville : @nikebasketball (113,312 followers), @nikegolf (283,627 followers), @niketraining, le compte de Hockey Canada (3,653 followers), @nike_losangeles uniquement pour le Sportwear à LA (3,935 followers),…

Donc on l’a compris, Nike aime sa communauté et fait tout pour l’entretenir, l’a faire évoluer à chaque occasion. Les Playoffs NBA (tournoi de finale de la ligue professionnelle de basketball), qui restent un évènement sportif majeur aux US, restent un récent exemple de cette stratégie Social Media.

  • EPIC, Nike Family

Pour l’occasion, la marque a lancé sur son site : EPIC, Nike Family :

Nike est parti du comportement des téléspectateurs qui ne regardent plus les matches seuls devant leur TV, ou avec quelques amis, mais qui désirent partager leur soutien pour une équipe, un joueur à toute une communauté ! EPIC est donc un excellent moyen de capter et centraliser tous les twittos autour d’une même plateforme (sur le site de Nike qui plus est !) afin de les faire participer et d’animer eux-mêmes la communauté.

  • Le principe ?

L’internaute a la possibilité de poster des tweets concernant un joueur, une équipe, et de cette manière, il participe à l’augmentation de son nombre de tweet/heure. Ainsi, il aide ce joueur à remonter dans le classement Nike Family, qui regroupe tous les joueurs de la ligue (sous contrat Nike): « Every mention counts. Only one stat matters ». Pour les non-anglophones, Nike rappelle que toutes les mentions @nomjoueur compte car participe à la remontée du joueur dans le classement et la seule mesure qui importe est le nombre de tweet/heure.

  • Comment cela marche ?

L’internaute commence par sélectionner NBA ou WNBA (ligue professionnelle féminine de basketball), car EPIC est accessible hors Playoffs NBA.

Puis, selon ses envies, il a le choix de soutenir, en premier lieu un (ou plusieurs) joueurs, mais il peut également participer à la remontée dans le classement d’une équipe, et même tweeter la paire de basket (Nike) qu’il adore.

 

 

 

 

 

 

Les tweets sont semi-automatisés, c’est-à-dire qu’en cliquant sur « Tweet at player » par exemple, l’utilisateur voit se présenter cet écran :

Il peut donc soit opter pour « Speed » et un tweet par défaut sera posté : « @nomjoueur est une force indéniable #surleterrain. Qu’est-ce qui définit votre joueur préféré ? #epic + url ». On peut opter pour la même chose, mais en hashtag « Confidence » ou « Shooting ». Et bien évidemment, l’internaute peut créer son propre post. Il est doncpossible de suivre sur la timeline tous les tweets des fans.

Les fans adressent directement leur message aux joueurs et dès que le post est tweeté, le nombre de tweet/heure du joueur augmente et il progresse dans le classement EPIC.

Sur ce même écran, l’internaute peut également être redirigé vers la page profil du joueur en question, sur le site toujours de Nike (bien évidemment, on ne va tout de même pas le laisser partir notre internaute hors du site !).

Et pour les basket ? Parce qu’il faut savoir que les fans de basket accordent une très grande importance aux modèles portés par leur joueur fétiche, ou non d’ailleurs, donc Nike complète le tableau du Social Marketing en proposant aux internautes de voter et donc de tweeter pour sa paire favorite, à travers le joueur qui l’a signée. Et Nike, propose par la même occasion un accès direct à la fiche produit pour acheter la paire en question toujours sur le site de Nike. Et oui, forcément !

EPIC, c’est Twitter, mais pas uniquement. Nike a également, via sa plateforme, permis aux fans de basketball d’accéder directement à Facebook. Sur chaque joueur, chaque équipe possédant une Fan Page, l’internaute peut « liker » directement la page sur EPIC, idem pour les basket.

 

  • Quels résultats ?

Aujourd’hui, EPIC Nike Family c’est :
– 2.145 tweets/heure.
– 533 t/hr pour Dirk Nowitzky, MVP des Finals de Dallas
– 904 t/hr pour Dallas Mavericks, champion NBA 2011

Les clics ont été totalement corrélés avec les games. C’est-à-dire, par exemple, lorsque Dwayne Wade a explosé lors du Game 3 des Finals et permis à son équipe de remporter le match, le nombre de clics sur les Jordan Fly Wades (basket qui portent la signature de D. Wade) ont suivi.

Nike a compris que les comportements ont évolué. Les fans sont devant leur télévision, leur smartphone à la main, et partagent en continu les matches sur les réseaux sociaux, commentent,… Ils sont très engagés et Nike, par cet outil, centralisent le trafic sur son propre site et augmente ses ventes.

La stratégie Social Media de Nike, toujours dans l’innovation, colle aux évolutions comportementales des internautes et répond à leur besoin. L’engagement des fans Nike sur Facebook et Twitter, au service des ventes de produit de la marque.

Ce contenu a été publié dans Médias Sociaux, Stratégies d'Entreprise, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.